F | En
> Ra & D > Domaines de recherches / champs de compétences
Axes thématiques
Approches Pratiques professionnelles en santéVieillir en bonne
santé
Santé des
femmes et de
la famille
Alimentation, nutrition et santé
Technologies de la santé
Recherche clinique
Transfert de
connaissances

Vieillir en bonne santé

Depuis plus d’un siècle, la population âgée ne cesse d’augmenter. Le nombre croissant de personnes atteignant le 3ème et 4ème âge engendre d’importants enjeux sociaux et sanitaires. La promotion d’un vieillissement en santé, la prévention des risques de fragilisation et les adaptations face au déclin des ressources physiques, cognitives ou sociales constituent des dimensions prioritaires d’un maintien de l’autonomie et du bien–être. Aujourd’hui, des mesures favorisant dès le plus jeune âge un vieillissement en bonne santé sont déterminantes pour l’individu et la collectivité de demain. Elles s’inscrivent dans des programmes d'encouragement de recherche "vieillissement et santé" cantonaux, fédéraux et européens.


Santé des femmes et de la famille
La famille constitue le premier lieu de prévention et de promotion de la santé, par le biais des habitudes de vie. In utero déjà, la santé des femmes influence celle des futurs adultes. Outre les risques somatiques associés à la grossesse et à l’accouchement, la période périnatale est un moment critique dans la vie d’une femme et du couple. Les bouleversements émotionnels et organisationnels qui accompagnent cette période peuvent avoir des répercussions sur la santé mentale de l’ensemble de la famille, d’autant plus à une époque où il est de plus en plus difficile de jongler entre carrière et famille.

Alimentation, Nutrition et santé
L’alimentation, souvent décrite comme source de plaisir et de bien–être, peut aussi être vectrice d’intoxications et de maladies chroniques. La nutrition est considérée comme un déterminant majeur de la croissance, de la santé et de la longévité, même si l’interaction entre les nutriments et les gènes n’a pas encore livré tous ses secrets. La surinformation pseudo–scientifique complexifie l’acte de manger jusqu’au trouble du comportement alimentaire. L’axe de recherche en alimentation, nutrition et santé se situe aux carrefours entre pratiques individuelles et santé publique, entre monde scientifique et public consommateur, entre molécules et préparations culinaires, entre nutriments et hédonisme.

****
Technologie de la santé
Les systèmes de santé dépendent de plus en plus de la technologie qui contribue indiscutablement à l’amélioration des services de santé préventifs et curatifs. La technologie de la santé s’intéresse à l’application de connaissances et de compétences organisées sous la forme de dispositifs, de médicaments, de vaccins, de procédés et de systèmes mis au point pour évaluer et/ou résoudre un problème de santé et améliorer la qualité de la vie Dans cette approche s'inscrit également la médecine digitale, regroupant les technologies de l’information, l’e–health, la nanotechnologie, les neurosciences et les sciences de la vie.

Recherche clinique
La recherche clinique est un domaine vaste et comprend selon la définition du NIH (National Institutes of Health) trois domaines : la recherche orientée vers le sujet humain, s’intéressant aux mécanismes des maladies, aux interventions thérapeutiques et aux essais cliniques; un deuxième domaine englobe les études épidémiologiques et comportementales et un troisième porte sur les résultats des prestations des services de santé en tenant compte des préférences, valeurs et expériences des personnes. La recherche clinique vise à améliorer la compréhension des maladies humaines ainsi que leur diagnostic, prévention et traitement. Ainsi, elle nourrit la pratique fondée sur les faits probants (evidence–based practice).

Transfert de connaissances
Le transfert de connaissances dans le domaine de la santé est un processus selon lequel on cherche à regrouper et synthétiser des connaissances issues de la recherche; à diffuser ces connaissances auprès des utilisateurs, professionnels de la santé ou décideurs, mais également auprès des patients, et à favoriser les échanges entre les chercheurs et les utilisateurs de la recherche. Ceci dans le but de faire évoluer les pratiques à la lumière des nouvelles connaissances. Par leur implication dans ce processus, les professionnels de la santé jouent un rôle essentiel dans l’amélioration de la qualité des soins.


Autres
Certaines de nos recherches se situent en dehors de la matrice des axes thématiques et approches principaux comme par exemple l’approche « Analyse et évaluation des pratiques professionnelles soignantes ».